On a tous commencé ce confinement pleins de bonnes intentions mais à mesure que le temps passe, difficile de garder le niveau de motivation pour faire découvrir aux enfants 1001 activités. Et vous savez quoi ? Ce n’est pas grave !

Faire toujours plus

Dès que le confinement a commencé nous avons partagé plein d’idées pour occuper notre temps et celui des enfants : expositions virtuelles, programmes éducatifs, cours de mise en forme, films gratuits, ateliers DIY (Do It Yourself / tutoriels), et j’en passe. Si au début j’étais super enthousiaste par rapport à cette pléthore de choix, au bout d’un moment ils sont devenus une source d’angoisse, je sentais que je ne faisais pas assez, que je ne stimulais pas assez mes enfants. Et là, bonjour Madame la Culpabilité! Quelle espèce de mère étais-je, qui n’avait pas fait découvrir des expositions aux enfants, qui n’avait pas regardé les programmes éducatifs, qui n’avait pas ?… La liste était trop longue, clairement je n’étais pas à la hauteur. C’est là que j’ai décidé de me lancer dans un atelier DIY sur le thème de Pâques, sauf que… les ateliers DIY c’est pas mon truc, et me voilà qui me retrouve à découper je ne sais combien d’œufs de Pâques pour que le résultat soit bien joli et à râler au même temps « mais vous n’êtes pas capables de les faire toutes seules ? ». Bref, aucun plaisir !

Mais est-ce que ces activités étaient pour faire plaisir aux enfants ou pour avoir bonne conscience ?

Cela m’a fait réfléchir… Même quand nous avons du temps, nous sommes toujours en train de chercher des moyens de le remplir et finalement de courir partout. Alors que ce confinement devrait nous permettre de ralentir, de prendre le temps.

Laisser la place au vide

Combien de fois nos enfants nous disent « Maman, je m’ennuieeeee!…. ». On sait pourtant que c’est pas grave de s’ennuyer et que c’est grâce à l’ennui que l’on peut développer la créativité, mais est-ce que quand nous avons un moment de libre, nous n’allons pas de suite chercher notre téléphone et regarder les réseaux sociaux, lire le journal, faire un jeu ?

« Tu t’ennuies, Minimoni? », Rocio Bonilla

Le constant est sans appel, le vide nous angoisse. Est-ce parce qu’il est souvent synonyme de paresse, de manque d’intérêts ? Un exemple tout simple : quand on demande à quelqu’un comment s’est passé son week-end, on est admiratif devant la personne qui nous déroule une liste d’activités, avec des expos, des randos, etc…, et on plaint la personne qui nous dit qu’elle n’a rien fait.

Cette peur du vide fait partie de notre mode de vie mais ce n’est pas pareil partout. Dans la culture orientale le vide est valorisé, que ce soit dans la peinture où il occupe une place importante, où dans la spiritualité, on sait qu’on en a besoin pour trouver l’équilibre.

Je vous propose de réhabiliter ensemble le dolce fare niente, l’ennui, le vide. Laissons la culpabilité de côté, prenons le temps et laissons nos enfants prendre le temps. Ce n’est pas grave s’ils ne sont pas des yogis, des férus d’art contemporain, s’ils n’ont pas fait d’expériences scientifiques. Ne leur mettez pas la pression. Ne VOUS mettez pas la pression. On en a déjà assez avec le télé-travail, l’école à la maison… Vous êtes nuls en cuisine ? Vous êtes incapable de faire un atelier DIY ? Vous n’aimez pas jouer avec vos enfants ? Ce n’est pas grave. Ne vous forcez pas. Faites ce que vous aimez faire, ce qui vous met en joie, et vous verrez que c’est cela qui fera vraiment plaisir à vos enfants.


3 commentaires sur « 17/04/2020 – Le confinement et le vide ou l’éloge de la paresse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.