Désireuse d’œuvrer dans l’institution qui accompagne ma fille depuis déjà deux ans, j’avais envisagé d’intégrer à plus ou moins long terme le sacrosaint bureau de l’Association des Parents d’élèves.

Pour la jeune maman que je suis (ma fille étant en maternelle, la terminologie « jeune » est acceptable, quant à mon âge… Bref… il paraît que c’est indélicat de demander l’âge d’une femme), c’était pour moi une autre manière de comprendre le fonctionnement du lieu dans lequel ma fille passe 4 jours et demi par semaine.

Après discussions et réflexions avec les copines de la gazette, oui je dis copines, car quand on en arrive à faire des visios le dimanche ou à s’envoyer 125 messages whats’app le soir en trois heures, on a passé le stade « des connaissances avec qui j’échange à la sortie d’école », [à prononcer avec un air pompeux pour habiter le personnage], j’ai décidé de me jeter à l’eau !

Bref, je me sens l’âme d’une Brie Van de Kamp le côté desperate housewive en moins.

Bon il est certain que ce n’était pas l’Everest que j’allais avoir à gravir, le poste étant, si ce n’est peu convoité, pour certains complètement inconnu. Il est vrai qu’aurait pu être rejoué le remake de « Bienvenue chez les chtis » version « Bienvenue à l’APE Courrège »  avec un Danny Boon s’esclaffant  «l’APE ? Té ché même pas qui ché qui a din , pi à quo cha chert» (traduction en bas de page pour les novices).

Bref, je me suis portée candidate à la vice-présidence de l’APE.

Le mardi 22 Septembre se déroulait donc l’Assemblée Générale de l’APE Courrège où devait avoir lieu l’élection du nouveau bureau. Nous avions préparé cette réunion avec les challengers (encore des nouveaux copains !), fait des visios, palié toute éventualité du fait du contexte sanitaire : extérieur, intérieur, viso, moins de 15 personnes, plus de 15 personnes, rallonge pour la lumière, lampe frontale…

Bref, le « COVID » et les mesures sanitaires nous ont laissé un peu de répit et de la pluie.

Enfin ça, c’est ce que mes copines m’ont dit car la candidate à la vice-présidente n’était pas présente à la réunion, caprice de diva diront certains (il est vrai que mes cheveux supportent mal l’humidité).

Bref, ma fille étant souffrante j’ai préféré la veiller, portable à la main avec une tasse de thé.

D’autres copines d’école, elles présentes, m’ont tenu informée de l’évolution de la réunion : « bonne défense des membres de la gazette », « purée  je caille », « t’as été élue, en même temps tu vois quelqu’un se lever et dire non ? », « purée c’est long »  « je vois pas les gens à qui je parle, il fait noir »….le tout sur un air de « Bal masqué ohéohé »

Bref certaines ont eu froid, il faisait noir… elles sont marrantes mes copines.

Bref, il est 21h30, le nouveau bureau de l’APE Courrège a été élu, un bureau en grand avec une porte qui n’est pas fermée (de toute façon le Monsieur COVID nous a bien fait comprendre que les espaces clos c’était surfait), un bureau avec plein de couleurs, de personnalités et d’idées.

Bref, ce n’est peut-être pas l’Everest que j’ai gagné, mais une année pleine de projets !

Traduction : pour des raisons de continuité éditoriale avec l’article Bref sorti en octobre 2019 : le traducteur n’était pas là.


Un commentaire sur « Humour : Bref, j’ai intégré le bureau de l’APE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.