Cela faisait quelques temps que ça me dérangeait de voir tous les jours des déchets à l’arrivée à l’école (masques jetables, papiers, plastiques…). Et on avait aussi envie de transmettre un geste citoyen de protection de l’environnement à notre fille et de soin pour notre école. Alors on s’est dit, motivés, qu’on allait passer 1 heure samedi pour ramasser les déchets autour de l’école ! Hasard, le 5 juin, c’était la journée mondiale de l’environnement. Résultat : 2 sacs pleins, du plastique de goûters (mais pas que), des cannettes de bières, du déodorant… Reportage.

Votre mission, si vous l’acceptez…

  • Zone de travail : le parking devant l’école, le caniparc et la montée le long de la cour Maternelle.
La zone de recherche
  • Durée : 1h. 2 adultes, 1 enfant.
  • Difficulté : facile.
  • Equipements : gants de jardinage et 2 sacs poubelles. Astuce : on avait trouvé des gants taille enfants chez Carrefour (cet article n’est pas subventionné par Carrefour 🙂 ).

Résultat

Voilà tout ce qu’on a ramassé en 1 heure seulement.

La personne à droite n’est pas encore un déchet

En résumé :

  • Des mégots. Il y en a partout, surtout à l’entrée de l’école au pied de la poubelle (sic) où on en a ramassé une cinquantaine, devant la grille de l’école, dans le caniparc… On n’a pas pu tout ramasser tellement il y en avait.
Au pied de la poubelle 😦

Quand on connait la pollution des mégots, c’est vraiment dommage.

(Source : Extrait flyer du Ministère de la transition écologique)
  • Du plastique. Des restes de goûters (étuis de paille, compotes nomades, bâtons de sucettes…). Mais aussi, des emballages, boites de sandwich, masques sanitaires, films fins non identifiés…
  • De nombreuses bouteilles/capsules et canettes de bières / vin dans la haie (et du verre cassé),
  • Du papier (emballage McDo, tickets de caisses…). Pas vraiment définissable car avec la pluie cela se dégrade rapidement,
  • Inattendus : une monture de lunettes de vue rouillée, un sapin de Noël fané, de petits circuits électroniques, un vaporisateur déodorant « Brut » (si c’est comme moi quand j’étais jeune, la piste des lycéens croyant se faire beaux n’est pas à exclure #beau-gosse…)
« Parfum de caractère », mais surtout « pas biodégradable »

Bilan

En seulement 1 heure et un petit geste, on s’est senti utiles pour notre planète (modestement), notre école surtout, notre ville.
On sait que des déchets vont réapparaitre, que l’on n’a pas pu tout ramasser (il en reste, inaccessibles derrière les grilles mitoyennes, dans la montée après la grille de l’école…).
C’est l’affaire de tous. Alors essayons de penser à ne pas jeter nos déchets dans la nature.

« Même si je n’ai pas pu tout ramasser, ça m’a plu de jeter tous ces déchets. Je pourrais le refaire. »

-Remarque de ma fille de 5ans 1/2.
En repartant

Article écrit par Grégoire


Un commentaire sur « Reportage photo « ramassage des déchets devant l’école Courrège » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.