Mardi et jeudi matin, l’intégralité des classes d’élémentaire ont reçu la visite d’un artiste chanteur. Cette intervention avait pour objectif d’introduire la musique auprès des enfants, de parler d’un parcours, d’écouter une chanson et de repartir avec un autographe sur un bout de papier ou sur une chaussure !

Petite présentation de l’artiste pour les parents qui ont du se contenter des vidéos You tube pour le découvrir ! Merci à lui d’avoir pris le temps de répondre à nos questions de curieux.

Interview

Hugo de son prénom et du haut de ses 23 ans revient sur son parcours musical !

Pourquoi « Tioma » ?
C’est mon nom de famille en verlan !

Quand as-tu commencé la musique ?
J’ai commencé la musique il y a 10 ans, à la période collège avec la guitare, puis le chant. Je prenais des cours de guitare. J’ai eu la passion directement. Dans mon entourage personne ne jouait de la musique. Avec ma sœur, je jouais de la guitare et on écoutait de la musique ensemble, on rechantait ensemble les chansons.

Est-ce que tu as fait parti d’un groupe de musique ?
J’ai joué dans le groupe du collège avec des spectacles de fin d’année. Aux récréations, il y avait pas mal de monde qui jouait dans la cour. C’était un collège de quartier. Fin de collège et début de lycée, j’ai mis en pause, trop de travail, j’ai repris à la fac.

Quand reprends-tu la musique ?
A la fac, j’ai repris, j’ai commencé la chaine you tube, à poster des reprises. Et j’ai commencé à composer un an après, j’étais super content d’avoir réussi à faire une chanson, cela s’appelait mayaz. J’ai commencé à m’intéresser aux logiciels de son, et à mettre une première batterie et voilà. J’ai fait écouter aux copains, certains ont rigolé et d’autres m’ont félicité. Je trouvais déjà ça marrant de faire partager la musique.

Quand est ce que cela devient sérieux ?
Juste après le confinement, je viens de finir mes études de kiné, et je suis contacté par Big Flo et Oli qui souhaitent me rencontrer sur Toulouse. J’y vais avec 2, 3 compositions que j’avais posté pendant le confinement. Pendant cette rencontre, ils me questionnent sur mes ambitions, projet musical. Je leur réponds que c’est surtout du plaisir et que je n’ai pas de projets derrière. Flo hallucine ! Je joue ensuite une chanson devant eux, j’avais vachement la pression, ils étaient super contents.

Ils m’expliquent qu’il sont en train de monter leur label « le label bonne étoile » et qu’ils cherchent des nouveaux artistes. Ils me proposent de payer le studio pour faire mes propres maquettes, que je continue ou non avec eux.

Je travaille donc mes sons, et reviens quelques temps plus tard pour pour une session d’écoute. Il sont emballés par ce que j’ai fait, à ce moment là, j’étais sur Saturne, j’étais loin.

Ils me disent « Fais toi plaisir, aucune pression, écris plein de sons et tu repars voir les producteurs pour enregistrer ». J’avais la plus grosse pression de la terre entière. J’écris 5 ou 6 chansons d’écoute. Puis de nouveau session d’écoute et très bon retour, ils sont emballés. C’est à ce moment là qu’ils proposent de signer, c’était en mars 2021, un an déjà !

A partir de ce moment-là, je bosse, je compose pour avoir jusqu’à 10 maquettes et créer mon univers. En août, j’ai commencé les premières scènes.

Vous êtes combien à avoir signé le label bonne étoile avec Big Flo et Oli ? Qu’est ce que cela apporte ?
Nous sommes 3 : L au carré, Olympe et moi.

Le label bonne étoile est une vraie chance. Par rapport à d’autres chanteurs, mon parcours a été hyper rapide. Là ils sont venus me chercher, j’ai du tout commencer avec eux, j’avais un certain retard, toutes ces premières étapes, j’aurai pu les faire avant. J’ai l’impression d’avoir un parcours atypique… Je suis bien encadré, je suis ce que l’on appelle « un artiste en devenir ». Mon conseil : si vous faites de la musique, faites des chansons, allez dans des bars les chanter !

J’ai toujours eu ce rêve au fond de moi, vraiment lointain

L’association rose kesako

A l’école, nous avons la chance d’avoir un papa (Jean-Baptiste) qui travaille chez Bleu Citron et qui a rendu possible ces 2 journées. Petite explication sur l’association Rose, qui est est à l’origine du festival Rose qui aura lieu en septembre prochain aux alentours de Toulouse.

L’association Rose a été co-fondée par Bigflo & Oli et l’équipe de Bleu Citron pour développer le projet artistique et culturel du Festival Rose ici à Toulouse. Au delà de la création du festival, 2 autres ambitions:

  • Diffuser et accompagner les jeunes talents (comme Tioma)
  • Développer les actions culturelles sur le territoire avec des actions de médiation et de sensibilisation aux métiers de la culture (comme l’a réalisé Tioma dans notre école)

C’est donc un petit raccourci que de dire que c’est grâce à Bigflo et Oli (et beaucoup grâce à Jean-Baptiste), que les enfants ont pu écouter Tioma, mais c’est un peu ça ! Merci, Merci !

Les deux journées à Courrège

La venue de Tioma était l’occasion tout d’abord d’introduire la musique pour ceux qui ne sont pas habitués à en écouter dans leur cercle personnel. Alors cela s’est traduit par des chansons, en mode concert !

Les enfants avaient beaucoup de questions, préparées ou spontanées !

Certains avaient même préparé les pancartes !

Beaucoup de demandes d’autographes, de checks et de câlins !

Une introduction à la guitare pour les enfants !

Conscient de l’impact d’un chanteur et des paroles des chansons sur le public, les mots chantés doivent être compréhensibles du public. C’est donc naturellement qu’avant de venir, Tioma s’est posé la question de ce qu’il allait renvoyé comme image et message aux enfants. Il était déjà intervenu dans une école auparavant. Il y a eu beaucoup de questions:

  • « vas tu revenir ? »
  • « pourquoi tes chaussures ne sont pas mouillées ? » (référence au clip « dans 10 ans »)
  • « quand est ce que tu as commencé la guitare »
  • « est-ce que c’est difficile d’être chanteur? »
  • « ça fait quoi de chanter devant un public? » (il a fait des Zénith avec les premières parties de Vianney)
  • « tu as combien de followers sur Instagram »

Il nous confie que « Les échanges étaient chouettes, les messages des chansons ont permis d’interroger les enfants eux aussi. A travers son intervention, il souhaitait aussi faire comprendre aux enfants que la valeur travail est importante. Dans son parcours, il a travaillé à l’école et la composition des chansons demande au quotidien du sérieux et du travail.

Ce qu’en ont pensé les enfants ….

« C’était trop bien, j’ai adoré la chanson de Tioma » (Marius)

« J’ai bien aimé, les chansons sont cools et il est gentil » (Raphael)

« J’ai bien aimé, il a un beau parcours et il est très gentil » (Alice)

« J’étais contente d’avoir un chanteur dans ma classe, aujourd’hui vu que je l’ai découvert, j’écoute souvent ses musiques qui font maintenant parties de mes chansons préférées » (Clara)

« Ses chansons étaient belles, sa voix était belle, il était gentil, sa chanson « dans 10 ans », ça a failli me faire pleurer » (Julia)

« J’ai aimé quand on lui a posé des questions, je trouve qu’il a bien répondu et j’ai aimé quand il a expliqué pourquoi il faisait cette musique et pourquoi il jouait de la guitare » (Nina)

Un souvenir à écouter

Ne pouvant vous montrer les vidéos des interventions, nous vous proposons quelques sons à écouter:

Tioma et les enfants de la classe de Mme Sallefranque chantent
Tioma et les enfants dans la classe de Madame Alain

Un souvenir à télécharger et à imprimer

photo téléchargeable si vous souhaitez un souvenir

https://www.bleucitron.net/artiste/tioma

https://official.shop/tioma

Un commentaire sur « Tioma à Courrège ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.