Le mardi 17 octobre la classe de CM2-10 a fait une sortie aux Archives Départementales.

La journée avait bien commencé, il faisait un temps d’été (?) parfait pour pouvoir aller à pied jusqu’aux Archives Départementales. Les enfants ont profité de cette balade pour admirer les beaux arbres de l’avenue Saint Exupéry, et pour observer les différentes espèces d’oiseaux qui voletaient et piaillaient…

Nooooon, c’est une blague !! C’est vrai qu’il ne pleuvait pas et que ça fait toujours du bien de commencer la journée en faisant un peu d’exercice physique mais nous avons quand même respiré l’air bien pollué de l’avenue Saint Exupéry et zigzagué entre les travaux. La maîtresse et les parents accompagnateurs ont même réfléchi à une reconversion en agents de la circulation tellement c’était un tour de force de faire arriver les enfants à bon port.

Arrivés aux Archives, qui sont au bord du canal du Midi, nous avons découvert que l’édifice où ils se situent est un bâtiment classé, caractéristique de l’architecture des années 50.

Ensuite, deux groupes ont été constitués pour réaliser, à tour de rôle, les deux activités de la matinée : la découverte de Archives et un atelier autour du Canal du Midi.

La visite des Archives

Pendant la visite guidée aux Archives, nous avons pu découvrir l’endroit où les documents sont rangés, les différents types de documents conservés, leurs modalités de protection et de classement. Les Archives Départementales comptent 45km linéaires de documents, stockés dans différents bâtiments! Tout au long de la visite, les enfants, la maitresse et les parents accompagnateurs étaient tous passionnés…

Comment conserver les documents le plus longtemps possible?

Pour conserver les documents longtemps il est indispensable de les protéger contre leurs « ennemis » : la lumière, l’humidité, les bêtes (rongeurs, par exemple) et, bien évidemment, le plus destructeur de tous, le feu. C’est pour cela que la plupart des documents sont rangés dans des boîtes en carton.

Comment les archives sont-elles organisées?

Chaque document a une étiquette avec un numéro, qui indique le bâtiment, l’étage, la rangée et l’étagère correspondante. Les endroits où se trouvent les archives sont appelés les magasins. Quand quelqu’un consulte une archive, il faut laisser une feuille imprimée avec le nom de la personne qui a consulté et le numéro de l’archive, qui sera rangée à la place de l’archive : cela s’appelle un fantôme.

Quel type de documents trouvons-nous aux Archives Départementales?

Aux Archives Départementales sont stockés plusieurs types de documents : etat civil, documents judiciaires et notariaux, entre autres; et différents supports : des parchemins (faits de peaux d’animaux et de boyaux), des photos, des cartes postales, des plans. Nous avons pu regarder l’édit de construction du canal du midi par Louis XIV avec le sceau royal ! C’est une vraie mémoire du Département qui se trouve aux Archives où se trouvent, par exemple, des photos anciennes de Toulouse, comme cette carte postale de notre superbe Place du Capitole au début du XXème siècle.

Nous avons également découvert les « sacs à procès », des sacs en toile de jute où étaient réunis toutes les pièces à la fin d’un procès. Ces pièces pouvaient être des documents, mais aussi l’arme du crime, ou un vêtement porté par la victime, entre autres. Un peu plus de 13.000 sacs ont été dépouillés mais il en reste encore plus de 100 000 à étudier, un travail de titan! Saviez-vous que l’expression « l’affaire est dans le sac! » vient des sacs à procès? Cela fait référence au fait de ranger les documents dans le sac lorsque le procès est fini 😉

Les enfants ont ensuite fait une expérience insolite: ils sont allés dans un couloir ou, de part et d’autre, étaient rangés des sacs à procès. Un groupe s’est mis au début du couloir et l’autre au milieu, et les groupes n’arrivaient pas à entendre. Comment ça se fait-il? Tout simplement car la toile absorbe le son !!

L’atelier sur le canal du midi

Dans le prolongement de la visite aux Archives, les enfants ont participé à un atelier ludique et intéractif pour découvrir l’histoire du Canal du Midi.

Le Canal du Midi part d’une ambition de lier la Mer Méditerranée à l’Océan Atlantique par les terres, pour raccourcir le temps de trajet et éviter les dangers qui pouvaient survenir en longeant les côtes ibériques.

Ce dessein c’est l’œuvre d’un homme : Paul Pierre Riquet. Il n’a pas fait le Canal du Midi tout seul, mais c’est lui qui l’a rêvé, imaginé, fait le projet, défini le tracé et convaincu le Roi. Après Versailles, c’était le plus important projet du XVIII siècle! Le canal mesure 240 km de long, il fait 1,90 m de profondeur et il a 65 écluses. Sa construction a employé 12 000 ouvriers!

Si sa première fonction a été le transport de marchandises, avec la révolution industriel et le développement du chemin de fer cette activité a été abandonnée car la vitesse maximale de circulation dans le canal était de 4km/h. Aujourd’hui, le canal est essentiellement un lieu de loisir et de tourisme, mais son paysage change, évolue. Une partie importante des platanes qui le bordent souffre d’une maladie incurable, la maladie du chancre coloré, un champignon microscopique qui dessèche les platanes et les tue assez rapidement. Un bon nombre de platanes ont été abattus et remplacés par d’autres arbres plus résistants aux maladies, comme des érables, peupliers ou chênes, pour que nous puissions continuer de profiter de ce cadre unique!

Et pour clôturer de la meilleure forme cette matinée très riche et intéressante, nous sommes allés pique-niquer au Parc du Petit Prince!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.